David Carfantan

www.dcarphotos.com

Je me suis passionné pour la photographie en 2009. Je suis autodidacte. Je lis beaucoup sur le sujet, aussi bien de la littérature technique, que des livres sur des photographes.

Le numérique m’a beaucoup aidé à comprendre les réglages pour correctement exposer une prise de vue (ISO, ouverture, vitesse…), car la lumière peut vite devenir un ennemi. Il faut donc savoir l’apprivoiser.

J’avais expérimenté l’argentique étant adolescent avec mon père, qui lui aussi est passionné de photographie, mais sans grand succès. Il m’avait prêté un de ses nombreux appareils (car il est collectionneur). Ne voulant pas rester sur une défaite, je me suis acheté un vieil appareil, un Nikon FE, pour ré expérimenter l’argentique (mais pour le moment, le temps me manque).

La passion grandissant et les occasions d’explorer de nouveaux thèmes (architecture, concerts, exploration urbaine,… mais aussi mise en scène) étant de plus en plus fréquentes, j’ai été amené à créer ma ‘’petite entreprise’’ en tant qu’auteur photographe.

A mes yeux, une photographie ne doit pas s’arrêter simplement à la prise de vue et au retraitement pour rester sur un disque dur. Je fais donc développer mes photographies en respectant toute la chaîne de gestion des couleurs (de l’appareil au tirage final en passant par l’écran d’ordinateur et l’imprimante). Les supports que j’utilise peuvent être très variés : papier brillant ou satiné (avec une préférence pour le satin), Diassec, Dibond, cadre sous verre, etc… Je réalise également des albums, support qui permet de partager mon travail en famille et entre amis avec dans l’idée de réaliser un jour un livre.

J’ai également travaillé pour deux amis architectes qui reconnaissent la qualité et le sérieux de mon travail pour mettre en valeur leurs réalisations. J’ai aussi couvert quelques concerts dans le cadre du Festival Blues Sur Seine de 2013 pour lequel j’ai effectué huit séries dont celles de Sanseverino, Little Bob Blues Bastards et Pokey Lafarge.

Mes souhaits pour l’avenir sont de continuer à faire de la photographie de concerts (domaine passionnant et amusant), bien évidemment de poursuivre mon travail avec mes amis architectes, explorer de nouveaux lieux insolites (à l’abandon par exemple), développer la photographie de Studio que je ne connais pas encore, et bien d’autres thèmes…

Aujourd’hui, la photographie est pour moi un moyen de m’extravertir en me donnant la chance de faire de belles rencontres et de montrer ma vision des choses. Faire une exposition est donc le meilleur moyen de partager cette vision grâce à de nouvelles rencontres.

Laisser un commentaire